mercredi 21 août 2013

La météo expliquée: Les orages et les tornades



Un orage est un des phénomènes atmosphériques les plus spectaculaires.

Les orages sont des nuages au sein desquels se produisent des décharges électriques dont les manifestations sont évidemment les éclairs et le tonnerre. Le nuage caractéristique des orages est le cumulonimbus, reconnaissable par sa grande extension verticale et sa forte densité.

Dans tous les cas d'orage important, l'air est instable en profondeur, de la surface aux hautes altitudes. Comme préalables, il doit y avoir une l'humidité relative élevée dans les bas niveaux, un air plus sec en altitude, et très souvent un facteur important de soulèvement, tels une montagne ou un front froid.

Formation d'un orage













1) À son début, chaque orage est un cumulus. À ce stade, un courant ascendant prédomine dans toute la cellule.

2) Lorsque le courant ascendant gagne de hautes altitudes, une abondance de cristaux de glace et de gouttelettes crée des précipitations. L'apparition des précipitations à la surface indique que l'orage a atteint sa phase de maturité. C'est lors de cette étape que se forment la grêle et la foudre.

3) Le courant descendant gagne graduellement toute la cellule, sauf la partie du sommet où le courant ascendant perdure. À ce stade, l'orage est parvenu au stade de dissipation. La pluie cesse graduellement et le sommet de la cellule s'effiloche en forme d'enclume

La grêle

Dans les cellules matures dont les courants ascendants sont d'une intensité inhabituelle, il peut y avoir de la grêle. La pluie qui au lieu de tomber monte dans le nuage, gèle et forme de la grêle. Ces grêlons peuvent remonter le nuage grossissant ainsi à chaque fois. Si la cellule s'élève en diagonale, il est possible que la grêle près de son sommet tombe dans un ciel dégagé. Elle semble alors tomber d'étages en surplomb.



La foudre


Brassées au sein d'un nuage orageux, les particules d'eau et de glace s'entrechoquent avant de suivre des trajectoires différentes. Ces innombrables collisions provoquent l'électrisation du nuage, c'est-à-dire que des charges positives et négatives s'accumulent dans le nuage. Il s'ensuit des microdécharges qui se propagent et finissent par établir une liaison électrique entre le nuage et le sol (ou entre nuages) qui forme l'étincelle de l'éclair, génératrice d'un réchauffement intense de l'air. Celui-ci se dilate donc très rapidement en créant une onde de choc : c'est le tonnerre. La foudre désigne l'association de l'éclair et du tonnerre.
Les tornades


     
      
Les tornades se forment lorsque le mouvement ascendant de l'air chaud et humide du sol qui s'élève dans le nuage rencontre l'air froid et sec qui descend du nuage. Ces deux courants se mettent à tourbillonner provoquant ainsi une tornade au niveau du sol.


           


Les tornades sont classées selon l'échelle de Fujita




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire